Séminaire “Emma, c’est nous”

 

Présentation

Sous la responsabilité de Anne Coignard et Létitia Mouze. Organisé et financé dans le cadre de l’opération « Humanités » du Labex SMS. Madame Bovary met en abyme le procès qui lui fut intenté en 1857 pour « offense à la morale publique et à la religion ». L’avocat général Ernest Pinard trouvait le roman dangereux pour le lectorat, et tout particulièrement le lectorat féminin, supposé particulièrement vulnérable car plus faible intellectuellement et donc plus impressionnable. Or un des fils directeurs de l’ouvrage est précisément la question de la lecture et de son emprise sur l’imagination, de son impact sur la vie d’une femme qui dévore les romans sans prendre de distance vis-à-vis d’eux, et qui, rêvant de vivre les aventures et les émotions palpitantes de leurs héros, ne peut manquer d’être déçue par la médiocrité de son existence. Or, le séminaire « Emma » se veut « bovaryste ». Pour parler la langue de ceux auxquels il s’oppose, il est un séminaire de filles, pour les filles, sur des questions de filles – et par filles, il faut entendre ici bien sûr ici des êtres dotés d’une féminité non pas biologique mais symbolique et culturelle du moins dans les conceptions traditionnelles des sexistes en tous genres, c’est-à-dire des êtres en qui priment l’affectivité, la réceptivité, qui ne lisent pas d’abord pour repérer des hypallages (c’est-à-dire pour analyser, décrypter, traduire, interpréter, si possible de façon novatrice), mais bien pour le plaisir. Le séminaire prend donc pour thème une lecture non érudite, ordinaire, à rebours des habitus universitaires qui font aussi notre manière de lire. Lecture ordinaire qui, pour n’être pas celle que la vie académique valorise, ne peut cependant être tenue d’emblée pour la lecture des autres. Contre l’angélisme qui voudrait, non pas exactement que nous n’ayons pas de sexe, mais à tout le moins que nous puissions lire en mettant de côté notre affectivité et notre vie ; contre le formalisme, le structuralisme, etc., le séminaire veut proposer une réflexion commune sur l’expérience de la lecture qui non seulement fasse droit à tout ce qui est récusé le plus souvent comme non scientifique, non intellectuel, populaire, féminin, etc., à savoir l’identification, la projection de soi, l’utilisation en retour du texte dans la vie, mais encore s’appuie sur elles.

 

Séances

16 février 2012 : Exposé d’introduction sur les effets de la lecture, avec Anne Coignard et Létitia Mouze

15 mars 2012 : “Autour de l’ouvrage de M. Coquillat, Romans d’amour, avec Fanny Gonzalez

26 avril 2012 : “L’efficace du roman chez Rousseau : la Nouvelle Héloïse, avec Vincent Gray

31 mai 2012 : “Lire le roman gothique”, avec Aude Constans

14 juin 2012 : “La réception de La Princesse de Clèves : les lecteurs du Mercure Galant et les lycéens de Nous, Princesses de Clèves, avec François-Ronan Dubois

21 juin 2012 : Bilan annuel

18 octobre 2012 : Introduction sur la question de la distinction littérature/philosophie, avec Létitia Mouze

7 novembre 2012 : Présentation de la bibliographie de l’année et enjeux des théories de la lecture, avec Anne Coignard

29 novembre 2012 : Exposé sur le groupe “Poetik und Hermeneutik” et l’herméneutique de Blumenberg, avec Lukas Held

20 décembre 2012 : Un roi sans divertissement de Giono et “Giono lecteur”, avec Jean-Yves Laurichesse

17 janvier 2013 : “Usages thérapeutiques de la lecture”, avec Sara Bédard-Goulet

7 février 2013 : “Lecteurs dans les Liaisons dangereuses, lecteurs des Liaisons dangereuses : éléments pour une description de la lecture interprétative”, avec François-Ronan Dubois

28 février 2013 : “Lectures de La Chartreuse de Parme, avec Gérard Langlade

22 mars 2013 : Partage de lecture sur La Vérité sur Bébé Donge de Simenon

11 avril 2013 : Exposé sur la lecture du Phèdre par Derrida, avec Aude Constans

30 mai 2013 : “Lectures et lecteurs naïfs des Chroniques rabelaisiennes”, avec Bérengère Passet

20 juin 2013 : Bilan annuel

17 octobre 2013 : La connaissance de l’amour de Martha Nussbaum, avec Létitia Mouze

7 novembre 2013 : Partage de lecture sur Le Maître et Marguerite de Boulgakov

28 novembre 2013 : “Lectures de l’ ‘utopie’ : le cas des Considérations sur le gouvernement de Pologne de Rousseau”, avec Ariane Revel

19 décembre 2013 : Exposé sur les relations entre littérature et éthique, avec Marie-Hélène Gauthier

9 janvier 2014 : “La lettre mécréante”, sur La Route des Flandres de Claude Simon, avec Loreline Courret

30 janvier 2014 : Partage de lecture sur Ville des anges de Christa Wolf

20 février 2014 : Partage de lecture sur L’ombre des choses à venir de Kossi Efoui, avec Tanella Boni

13 mars 2014 : “Dostoïevski, le Christ et la terre”, avec Yannick Souladié

3 avril 2014 : Un souffle de vie de Clarice Lispector, avec Jean-Christophe Goddard et Jasmina Jovanovic

11 avril 2014 : Exposé sur Foucault et Roussel, avec Philippe Sabot

24 avril 2014 : Exposé sur une lecture philosophique de Kundera, avec Hélène Bertier

22 mai 2014 : “Traversée de l’œuvre de Friedrich Kittler”, avec Lukas Held

12 juin 2014 : Bilan annuel

5 novembre 2014 : Lectures naïves, lectures savantes ?, avec Anne Coignard

19 décembre 2014 : Noirceur de Manchette, avec Loreline Courret

4 février 2015 : Jane Eyre de Charlotte Brontë, avec Pierre Roncin

1 avril 2015 : Orgueils et préjugés de Jane Austen, avec Anne Coignard

20 mai 2015 : “Les romans champêtres de George Sand : La petite Fadette, François le Champi, La mare du diable”, avec Létitia Mouze

24 juin 2015 : Bilan annuel

30 juin 2015 : Harry Potter, avec Azalée, Jeanne et Zeïa

11 décembre 2015 : Échange autour des ouvrages de Svetlana Alexievitch, avec Anne Coignard

21 janvier 2016 : Le cyle de Terremer d’Ursula K. Le Guin, avec Philippe Birgy

10 mars 2017 : “Philosophie et littérature”, avec Loreline Courret et Philippe Sabot

 

Blog accessible en cliquant ici

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search