Marie Moise

Doctorante depuis 2016

Titre de la thèse : “Sociogenèse de la subjectivation politique chez Frantz Fanon. Une approche féministe afro-décoloniale”

Dir. Luca Basso (Université de Padoue, Italie) et Hourya Bentouhami (Université Toulouse 2 Jean-Jaurès). Cotutelle avec l’Université de Padoue

Résumé du projet de thèse : Mon projet de thèse cible le problème des rapports de genre dans les processus de subjectivation politique, et plus spécifiquement dans le cadre d’une perspective décoloniale. En d’autres termes la problématique autour de laquelle ma thèse vise à s’articuler, concerne la façon dont les dynamique de sexuation et sexualisation interagissent avec celles de racialisation et comment telle interaction traverse la processualité du sujet en devenir ainsi qu’elle en est traversée. Il s’agit donc de comprendre quelle est la spécificité de la subjectivation décoloniale et ses conséquences sur la conceptualisation de la race, du sexe ainsi que de la subjectivation elle-même. Le domaine d’articulation de cette problématique est celui de la pensée de Frantz Fanon. Cette perspective implique une analyse des façons dont les rapports de genre interviennent dans la production théorique fanonienne, que ce soit d’une modalité explicite ou pas. En particulier, le but c’est de comprendre comment telle question joue un rôle dans les analyses de Fanon sur le thème du sujet en devenir. Enfin, ce projet implique une nouvelle élaboration des catégories concernées par travail, en analysant leur interaction dans le discours fanonien. Cela entraîne également un travail sur la diachronie de la question tout au long de l’ouvrage du psychiatre martiniquais, en enquêtant l’évolution de la question dans le cadre historico-conceptuel qui a marqué la pensée de Fanon.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search