Journées d’étude “Les rapports de pouvoir en littérature. Manifestations et mises en scènes des formes de stigmatisation, de domination et de résistance dans l’espace littéraire”

Le jeudi 6 mai 2021, de 13h30 à 18h30, le vendredi 7 mai 2021, de 10h à 14h15, et le mercredi 26 mai 2021, de 15h30 à 17h.

Journées d’étude “Les rapports de pouvoir en littérature. Manifestations et mises en scènes des formes de stigmatisation, de domination et de résistance dans l’espace littéraire”.

Programme :

Jeudi 6 mai

Axe 1 : Sociologies littéraires et littératures sociologiques (13h30-18h30)

  • 13h-13h30. Ouverture de la journée d’étude
  • 13h30-14h45. Marc Ortmann (Université Louis-et-Maximilien de Munich) : “Soziologie und Literatur – Aspekte einer Beziehung” / Jan Knobloch (Université de Cassel) : “Zwischen Autobiographie und Soziologie: Stendhals Vie de Henry Brulard” / Tanja Wischnewski (Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main) : “Gemeinschaft und Authentizität. Anke Stellings Romane zwischen Biographie und Fiktion”
  • 15h-16h. Daniel Ellwanger (Université de Leipzig) : “Certeau on the run. Überlegungen zu einem anderen ethnographischen Schreiben” / Elena Stingl (Université libre de Berlin) : “Vers une écriture ouvrière. Simone Weils Fabriktagebuch”
  • 17h-18h30. Discussion entre la traductrice Sonja Finck et la lectrice Sabine Erbrich (Suhrkamp Verlag) : “Erfahrungen und Reflexionen über Machstrukturen und Repräsentation im Literaturbetrieb am Beispiel des Transfers autosoziobiographischer Schreibweisen von Frankreich nach Deutschland”

Vendredi 7 mai

Axe 2 : Les formes de domination et de résistance dans l’espace littéraire (10h-11h30)

  • 10h-11h30. Mario Laarmann (Université de la Sarre) : “Soziologische Annäherungen an die Literatur der Créolité” / Julia Dettke (Université de Rostock) : “Me jeter dans le vide : Poetologien der Macht bei Diderot, Ernaux und Chamoiseau” / Kelsey Davies (Université Sorbonne-Nouvelle) : “Le mauvais « genre » : discours féministes et la tradition autobiographique des travaillleur·se·s du sexe” / Sabine Erbrich (Université libre de Berlin/Suhrkamp Verlag) : “Von Ekel und Scham zu Auflösung und Erneuerung. Körper und literarische Formen im Schreiben (marginalisierter) Autor:innen”

Axe 3 : Le stigmate de classe, de genre et la « race » chez les écrivain·e·s (11h45-14h15)

  • 11h45-13h. Elise Huchet (Université Paris Diderot) : “Comment redonner la parole aux individus marginalisés ? L’affirmation de la littérature comme contre-lieu rhétorique chez Gayatri Spivak” / Alexia Rosso (ENS/Sorbonne Université) : “L’écrivaine Auguste Hauschner (1850-1924), marginale ou marginalisée ?” / Sébastien Viron (EHESS) : “Romain Gary, ou l’art de se libérer des « gueules » qui lui sont fabriquées”
  • 13h15-13h45. Discussion finale avec la dramaturge et spécialiste du théâtre Antonia Tretter : “Zur Erfahrung von Macht im Theater”
  • 13h45-14h15. Discussion de clôture

Mercredi 26 mai

  • 15h30-17h. Discussion entre l’écrivaine Annie Ernaux et la sociologue Rose-Marie Lagrave : Expériences et écritures de transfuges de classe féministes(15h30-17h00)

Organisée par Sarah Carlotta Hechler (Université libre de Berlin/Centre Marc Bloch), Claire Mélot (Université Toulouse Jean-Jaurès/Centre Marc Bloch) et Claire Tomasella (EHESS/IRIS/Centre Marc Bloch).

Pour assister aux journées d’étude et à la table ronde, inscription par mail : rapportsdepouvoirlitterature@gmail.com
Liens de connexion :
6 et 7 mai : https://us02web.zoom.us/j/87423713817?pwd=NXYraU05UDVHaEVpN1pYNHphSTluQT09
26 mai : https://us02web.zoom.us/j/89253304036?pwd=Ymh0Nkw3QWdkb1JoUFc1WnNPSnJuZz09


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search